Manger local : est-ce réellement meilleur pour la planète ?

Tu as sans doute déjà entendu que pour mener un mode de vie plus éco-responsable il était préférable de manger local. Mais t’es-tu déjà demandé sur quoi se basait-t-on pour affirmer cela ? Manger local, est-ce réellement plus écologique ? Ethikalia t’explique dans quelles mesures cette démarche est effectivement meilleure pour la planète, tout en apportant quelques nuances.

Manger local, ça veut dire quoi ?

Manger local consiste à consommer des produits élaborés ou cultivés proche de chez soi (soit à moins de 500 km).

Faire ses courses au marché, choisir exclusivement des produits fabriqués aux alentours de chez soi à l’épicerie, ou bien acheter ses fruits et légumes au maraîcher le plus proche… Bref, il y a mille et une façons de consommer local.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes sont adeptes de cette façon de vivre et de consommer pour différentes raisons que nous allons évoquer tout de suite.

Les nombreux points forts de la consommation locale

Le goût et la qualité des produits

Plus un produit est consommé frais, plus son goût est marqué et délicieux. Bien souvent, la saveur des aliments peut-être altérée de par le transport et le temps qui s’est écoulé jusqu’à ce qu’ils soient consommés. Manger local est donc un moyen de consommer des produits qui feront le bonheur de tes papilles !

En plus de cela, les aliments frais et mangés rapidement après être récoltés sont bien plus riches en vitamines et minéraux. S’alimenter de fruits et légumes locaux notamment peut donc être meilleur pour la santé. À condition qu’aucun produit nocif n’ait été utilisé pour la culture de ces produits bien entendu.

La traçabilité des aliments

L’avantage quand on consomme local, c’est qu’on sait parfaitement ce que l’on a dans notre assiette. On peut aisément connaître la façon dont le produit a été fabriqué, on sait précisément d’où il vient… C’est l’un des points forts de la consommation locale.

Soutenir les producteurs et l’agriculture locale

Manger local est également une façon de faire vivre les producteurs de son département. Consommer des produits de proximité, c’est soutenir une économie locale et ainsi lui donner la chance de pouvoir perdurer dans le temps. Puis on ne va pas se mentir, c’est tout de même plus agréable de privilégier les circuits courts afin d’avoir des rapports plus étroits entre producteurs et consommateurs, tu ne trouves pas ?

Faire des économies

Le troisième avantage considérable de la consommation locale concerne l’argent. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, consommer local ne coûte pas plus cher, bien au contraire. Avec le coût du transport en moins, le prix des fruits et légumes de saison par exemple ne coûte pas plus cher qu’au supermarché.

Évidemment, tout dépend ce que tu achètes, mais si tu consommes réellement des produits de ta région et de saison, tu seras surpris de constater que manger local est aussi bon pour ton porte-monnaie.

Préserver la planète

D’une façon générale, consommer local est plus écologique, mais c’est aussi ce point-là qu’Ethikalia voudrait nuancer.

Affirmer que manger local est 100% écologique : pas tout à fait

En effet, nous avons tous déjà entendu que manger local était bon pour la planète : et c’est vrai. Néanmoins il y a tout de même une nuance à apporter à ce propos notamment lorsqu’il s’agit de la question du transport.

On entend souvent que manger local est plus responsable car privilégier les circuits courts pollue moins. C’est précisément ce propos qu’il est nécessaire de mesurer.

Contrairement à ce que l’on pense, le taux d’émissions de gaz à effet de serre émis par le transport est minime. De nombreuses études ont montré qu’il représentait uniquement 11% de ces émissions. Globalement, ce qui est à l’origine de la pollution relève plus de la production que du transport.

Par conséquent, il y a des cas particuliersconsommer local s’avère être extrêmement polluant. Produire certains aliments dans des régions où ni le climat ni la saison ne sont propices à ce genre de cultures conduit à dépenser beaucoup trop d’énergie (des serres surchauffées, une irrigation excessive…). Le produit final a beau être local, il est tout aussi polluant.

Conclusion : manger local oui, en faisant preuve de bon sens

Tu l’auras compris, consommer local est bel et bien plus écologique et bon pour la planète, à condition de faire preuve de bon sens. Il suffit que tu veilles à acheter des produits de saison qui se cultivent facilement et naturellement près de chez toi, et le tour est joué.


Ethikalia espère que cet article t’aura intéressé.e. Il aura au moins l’avantage de te montrer que rien n’est jamais ni tout blanc ni tout noir, et qu’il est extrêmement important de se renseigner notamment lorsqu’il s’agit de sujets aussi complexes que l’écologie. L’important est que tu trouves la méthode qui te correspond pleinement afin que tu puisses toi aussi faire ta part.


Pour aller plus loin :

Le magazine du Pays Basque : Courts circuits : une autre façon d’acheter et consommer au Pays basque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s