Décrypter les étiquettes des soins cosmétiques

Les compositions des produits cosmétiques ne sont pas toujours simples à comprendre. Si on ne maîtrise pas le jargon utilisé, on peut avoir des difficultés à savoir de quoi est exactement composé un produit. Dans cet article, Ethikalia t’aide à acquérir quelques bases pour décoder les étiquettes de tes soins cosmétiques.

Comment est construite l’étiquette composition d’un produit cosmétique ? 

L’ordre des ingrédients 

Les ingrédients sont obligatoirement cités dans un ordre bien précis selon le Règlement Cosmétique Européen (2013). L’étiquette commence avec le composant le plus utilisé et se termine par celui qui l’est le moins dans le soin final. Par exemple, tu retrouveras bien souvent l’ingrédient “Aqua” (Eau) dans tes crèmes en premier, car l’ingrédient principal d’une crème n’est autre que l’eau. Tu comprends la logique ?

L’ordre des ingrédients te donne donc une idée de leur quantité dans le produit final. Si tu te rends donc compte qu’un composant nocif est en début de liste, le produit en question est doublement à éviter.

La langue utilisée

La réglementation veut qu’une nomenclature bien spécifique soit utilisée pour nommer les ingrédients. La liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) a été élaborée en 1973 et son utilisation est obligatoire en Europe pour tous les cosmétiques depuis 1998. Cette uniformisation peut au moins aider à la compréhension des étiquettes une fois qu’on a compris comment elles sont construites. Les ingrédients issus de plantes sont en latin, et les substances chimiques en anglais

Les ingrédients nocifs à éviter 

Les silicones 

Tous les composants se terminant par -cone -one ou -xane font partie de la famille des silicones. Certains d’entre eux sont des perturbateurs endocriniens. Par ailleurs, le silicone n’étant pas biodégradable, il est polluant pour l’environnement.

Les parabens

Les parabens se reconnaissent facilement dans une liste d’ingrédients puisqu’ils se terminent généralement par -paraben. Mais pas toujours, reste donc sur tes gardes ! Ces conservateurs synthétiques sont soupçonnés d’être cancérigènes et perturbateurs du système endocrinien.

Les polymères

Les polymères proviennent directement de la pétrochimie. Apparaissant souvent sous le nom de polyéthylène glycol (PEG) ou propylène glycol (PG), ces substances sont contenues dans de nombreux produits tels que les shampoings, les crèmes hydratantes… Leur fabrication est extrêmement polluante.

Les paraffines

Les différentes sortes de paraffines sont fréquemment utilisées dans les soins cosmétiques. Elles aussi sont issues du pétrole, leur caractère toxique est donc à considérer.

Les sulfates

Les sulfates sont très présents notamment dans les shampoings car ce sont des tensio-actifs permettant de faire mousser et de créer une texture agréable. Il convient de les éviter car ils sont irritants. D’autre part, certains sulfates ont été reconnus comme étant cancérigènes, mais ce n’est pas le cas de tous. Certains comme le sodium lauryl sulfate et l’ammonium lauryl sulfate sont autorisés en cosmétique biologique. Prête tout de même attention à leur présence dans les soins que tu utilises.

Nous t’avons mentionné les composants nocifs principaux sans trop rentrer dans les détails puisque ce n’est pas l’objet de l’article, mais sache qu’il y a bien d’autres substances toxiques dans les soins cosmétiques. On t’invite à rester jusqu’à la dernière partie de l’article dédiée aux outils qui t’aideront à décoder les étiquettes avec précision. 

Attention au greenwashing

Prendre le temps d’essayer de comprendre l’étiquette des ingrédients est plus fiable que de faire confiance aux mentions sur les packagings des soins cosmétiques. Bien souvent certains produits se vantent d’être naturels, biologiques , mais ce n’est qu’une couverture. On te conseille donc dans la mesure du possible de te fier à la liste d’ingrédients. On t’en parlera plus précisément dans un article dédié à la pratique du greenwashing.

Les bons outils pour t’aider à décoder les étiquettes des cosmétiques

Sur le site La vérité sur les cosmétiques, tu trouveras une liste de TOUS les composants qui peuvent se retrouver dans tes soins. On te conseille de t’appuyer sur ce site pour décrypter minutieusement les étiquettes. Chaque composant est évalué selon sa qualité ou le danger qu’il peut représenter.

Si tu veux en savoir plus sur la réglementation relative aux produits cosmétiques, on te suggère d’aller lire l’article dédié à ce sujet disponible sur le site du ministère de l’économie des finances et de la relance.

Il y a également certaines applications qui s’occupent de décrypter les étiquettes des soins cosmétiques à ta place, mais certaines applications ne prennent pas tous les ingrédients, allergènes etc. en considération. Veille donc à être conscient des limites potentielles de ces apps, ou du moins à en choisir une fiable tel que INCI Beauty par exemple.

Une chose est sûr, plus ta liste d’ingrédients sera courte, mieux ce sera ! Et plus ton produit sera fabriqué consciemment, par un artisan soucieux de concocter un produit sain, meilleur il sera pour ta peau. Il n’y a pas de secrets.


Pour aller plus loin, Ethikalia t’invite à regarder ce reportage si tu as envie d’en apprendre davantage :

Emission 36.9 sur RTS – Cosmétiques : si vous saviez tout ce qui traverse la peau

A très bientôt sur le blog pour un prochain article. D’ici là n’oublie pas : le monde n’a pas besoin d’un écolo parfait, mais de plein d’individus faisant leur part à leur façon.

Une réponse sur « Décrypter les étiquettes des soins cosmétiques »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s