Comment concilier ses convictions écologiques et son amour pour la mode ?

Tu n’es pas sans savoir que l’industrie du textile est extrêmement polluante. Au premier abord, il semble difficile de mener un mode de vie écoresponsable quand on aime les vêtements, alors que pourtant… Dans cet article on va te montrer qu’il est possible de concilier son goût pour la mode tout en limitant son impact sur la planète. On espère pouvoir t’aider à transformer petit à petit ton placard en garde-robe responsable.

La fast fashion et ses conséquences désastreuses

Malheureusement, l’industrie de la mode est devenue l’une des plus polluantes, et on le constate à travers chaque étape du cycle de vie d’un vêtement. Si cette thématique t’intéresse, la vidéo suivante devrait te plaire. Les faits sont clairs, les chiffres précis… On te laisse te faire ta propre idée sur le sujet.

Une chose est sûre, le bilan est consternant. S’il y a bien une chose à retenir, c’est que notre surconsommation de vêtements a des conséquences indéniables sur la planète :

  • La production des matières premières est nocive pour l’environnement : elle demande de grandes quantités d’eau, de pesticides, et engendre d’importantes émissions de gazs à effet de serre
  • La transformation des matières premières consomme également une quantité d’énergie mirobolante, sans parler des produits nocifs et toxiques (chrome hexavalent, formaldéhyde, amines…) nécessaires à cette modification.
  • Le transport du vêtement est lui aussi à l’origine de la pollution : une pièce parcourt en moyenne 65000 kilomètres avant d’arriver entre les mains du consommateur, je te laisse donc imaginer la quantité de CO₂ qui se propage dans l’air.
  • Le lavage n’est pas non plus sans conséquences, puisque de nombreuses particules de micro-plastiques se déversent dans l’eau après chaque passage en machine et finissent dans l’océan.
  • Enfin, la partie recyclage du vêtement n’est pas des plus optimales : 20% des vêtements seulement sont recyclés, le reste finit au sein de décharges ou est incinéré.

Tu l’auras compris, l’industrie du textile a encore des progrès à faire. Mais en attendant, sache qu’il y a des alternatives afin d’éviter de contribuer à cette machine infernale. Voici sans plus attendre les solutions qu’on t’a dégotées !

Les alternatives écologiques pour une mode responsable

Les marques écoresponsables et éthiques

La première solution que l’on te propose consiste à acheter uniquement des vêtements de marques éthiques et écoresponsables, veillant au bien-être des humains et de la planète. We dress fair a élaboré une liste de marques s’inscrivant dans cette lignée.

Néanmoins, c’est l’option la plus onéreuse puisque généralement acheter des vêtements issus de la mode durable coûte plus cher. Mais c’est le juste prix. Malheureusement, la fast fashion nous a toutes et tous habitués à nous procurer des vêtements pour trois fois rien, c’est pour cela que le coût des vêtements éthiques nous paraît tout de suite exorbitant.

La seconde main

Pas de panique, il existe tout de même des solutions beaucoup plus accessibles pour notre porte-monnaie (et heureusement). Pourquoi acheter neuf alors qu’on peut se procurer des vêtements en très bon état à prix abordable ?

Les leaders en termes de seconde main sont sans aucun doute les friperies, et bien entendu l’application Vinted. Le plus difficile pour la majorité des gens est d’accepter de ne pas porter du neuf, mais on s’y fait. En plus de ça, il n’est pas rare de trouver des articles jamais portés tant en friperies que sur Vinted, donc tu n’as aucun soucis à te faire là-dessus si c’est ce qui te freine.

La seconde main est le meilleur des compromis : tu trouveras nécessairement chaussure à ton pied, à un prix sans doute plus doux, tout en ne contribuant pas à la surconsommation. Tu fais ainsi une faveur à la planète, aux autres humains et à toi-même.

La location de vêtements

On aime beaucoup ce concept innovant qu’est la location de vêtements. Notre coup de coeur va à ces 3 sites internet qui proposent ce service :

  • Le Closet
  • Possible
  • Les apprêtés

Pour t’expliquer brièvement comment ça marche : tu choisis une formule avec les pièces que tu souhaites recevoir dans ta box, tu les reçois directement chez toi, tu profites de ces vêtements autant que tu le souhaites, puis tu réitères l’expérience (ça peut même être plusieurs fois par mois). Tout ça pour une somme mensuelle au préalablement établie quand tu choisiras ta formule. Le concept est super cool : ça t’évite d’acheter du neuf, et tu peux régulièrement changer ta garde-robe. Donc si tu es du genre à vite te lasser, ça devrait te plaire !

Créer ses propres vêtements, ou l’upcycling

Redonner vie à des vêtements que tu ne portes plus, ou transformer ceux que tu pourrais trouver en friperies, tu y as pensé ? C’est ce qu’on appelle l’upcycling ou le surcyclage. Pas besoin d’épiloguer là-dessus : c’est un moyen de récupérer un produit destiné à être jeté en le remettant au goût du jour. Si tu es de nature créative, que tu aimes la couture ou que tu voudrais t’y mettre, upcycler tes vêtements devrait t’emballer.

Pour t’inspirer, on te laisse avec ce superbe tutoriel très accessible :

Le troc

Tu as déjà échangé tes vêtements et accessoires avec d’autres personnes ? Ça peut être avec tes ami.e.s, des membres de ta famille ou même des inconnu.e.s… Ou peu importe. Une chose est sûre : le troc peut être une superbe alternative, même si on y pense peu.

Se remettre en question quant à sa façon de consommer

Acheter mieux, c’est super, et c’est ce qu’on vient de t’expliquer. Toutefois, s’il y a bien une chose significative que tu pourrais faire : c’est acheter moins. Même si tu aimes la mode, demande-toi avant chaque achat pourquoi tu te laisses tenter ? As-tu vraiment besoin de cette pièce ?

La clé réside surtout dans notre manière de consommer. Tu le sais, sur Ethikalia on est contre la culpabilisation, pour la bienveillance, et on pense que changer les consciences passe avant tout par l’échange, la discussion et l’apprentissage. Une chose est sûre, les alternatives que l’on t’a proposées sont plus éthiques, seront bénéfiques pour la planète et pourront t’aider à transiter vers une autre façon de consommer. On te suggère quand même de faire une introspection, d’essayer d’analyser ton positionnement quant à ta manière de consommer, car c’est LÀ que tu pourras avoir un véritable impact.


On espère que cet article t’aura plu et t’aidera à trouver la solution qui te correspond pour concilier ton amour pour la mode et tes convictions écologiques. Comme tu l’as vu, de nombreuses alternatives existent, alors à toi de jouer pour adopter celle qui résonne le plus en toi.

N’hésite pas à nous faire des retours et à partager ton opinion sur le compte instagram d’Ethikalia. C’est toujours intéressant de pouvoir échanger avec toi. A très bientôt dans un prochain article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s