L’éco-anxiété, ou le mal-être causé par la crise climatique

As-tu déjà entendu parler d’éco-anxiété ? Ce trouble anxieux causé par le désordre climatique et tout ce qu’il engendre ? Si tu es sensible à la cause écologique, tu as très probablement dû passer par ce genre d’états : sentiment d’impuissance, de culpabilité, l’impression de ne jamais en faire assez, des difficultés à se projeter dans l’avenir devenu si incertain… Alors ça te donne un petite aperçu de quoi il s’agit. Dans cet article, Ethikalia t’explique ce qu’est l’éco-anxiété, comment elle se manifeste, et surtout comment vivre avec.

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ? 

L’éco-anxiété est tout simplement une sensibilité accrue à la cause environnementale, suscitant une terrible angoisse chez celles et ceux qui en sont atteints. Le dérèglement climatique est une grande source d’inquiétudes pour certains, à tel point qu’il peut engendrer bien des maux.

Depuis quelques années, le terme “éco-anxiété” aussi connu sous le nom de “solastalgie”, se démocratise de plus en plus. Certains thérapeutes ne sont pas pour ces appellations car ils dénoncent un phénomène de mode qui survient ces dernières années, ils préfèrent alors parler de “souffrance écologique”. Libre à chacun.e de choisir la terminologie qu’il souhaite, toujours est-il que l’anxiété générée par la situation écologique est réelle et peut avoir un impact considérable sur notre santé mentale

Comment se manifeste-t-elle ?

Les symptômes de l’éco-anxiété ne sont autre que des angoisses, du stress, voire un état dépressif. Si la souffrance devient trop forte, elle peut se manifester par des crises d’angoisses, des crises de larmes, des insomnies… Ceux qui en sont atteints se sentent démunis face à l’urgence climatique, sont inquiets quant à ce que leur réserve l’avenir, se sentent coupables de ne pas pouvoir faire plus… Bref, tu l’auras compris, cette pression monstre qui pèse sur leurs épaules est à l’origine d’un profond mal-être.

Malheureusement, l’éco-anxiété n’est pas toujours diagnostiquée en tant que telle. Certains médecins sont sceptiques quant au fait que le mal-être d’un individu puisse uniquement provenir d’un désordre environnemental ; pour ceux qui affirment cela il y a nécessairement autre chose de sous-jacent. Il faut espérer qu’avec les années les choses se préciseront grâce aux professionnels spécialistes du sujet.

Tu as peut-être déjà traversé des phases où toi aussi tu te sens démuni.e quand tu penses à ce qu’il se passe dans le monde. Mais si tu sens que ce sentiment perdure, et qu’il est à l’origine d’un profond mal-être qui s’installe en toi, il est alors important que tu en parles autour de toi et que tu te fasses aider au besoin.

Comment faire face à cette peur engendrée par l’urgence climatique ? 

Ne t’en fais pas, tu n’es pas seul.e et il y a plein de choses que tu peux mettre en place pour lutter contre cette éco-anxiété.

Le meilleur moyen de combattre ce mal-être est probablement la reconnexion à la nature. Faire des balades en forêt, en bord de mer, faire de la randonnée… Ce genre de moments contribuent à t’extraire de ce flux d’informations anxiogène dans lequel tu te trouves. Car oui, si tu souffres d’anxiété c’est très probablement parce que tu croules sous un tas d’informations qui ne cessent de te rappeler à quel point la planète va mal. Il est alors plus que nécessaire de décrocher pour se rapprocher de cette nature que tu aimes tant. Recommence à la contempler, ça t’aidera sans aucun doute à aller un peu mieux.

Pour apaiser ton esprit, tu peux aussi parler de ces problématiques environnementales et de ce qui te tracasse avec tes proches. Tout le monde étant concerné par l’avenir de notre planète (enfin, en théorie, parce qu’en pratique ce n’est pas encore ça), tu te rendras très vite compte que tu n’es pas seul.e à être angoissé.e par ce qui se passe dans le monde.

Veille aussi à lâcher-prise autant que possible. Intellectuellement, mais aussi émotionnellement. Tu ne peux pas porter toute la souffrance du monde sur tes épaules, essaie donc de faire preuve de bienveillance vis à vis de toi-même, de ne pas culpabiliser ni t’hyper-responsabiliser.

S’engager est aussi une solution de taille afin de lutter contre l’éco-anxiété. Tu peux être bénévole au sein d’une association, d’une ONG, ou même t’impliquer dans ta commune pour te battre pour la cause environnementale. Tu mettras ainsi ton énergie dans cet engagement et non pas dans la création et l’alimentation d’angoisses qui te bouffent la vie. Tu peux aussi plus simplement te montrer engagé.e au sein de ton foyer, en essayant de mener un mode de vie plus respectueux de la planète. Alors certes, « ce n’est peut-être pas comme ça que l’on sauvera la planète » comme beaucoup disent, mais au moins tu fais ta part, et c’est déjà super.

Tu l’auras compris, le tout est de trouver un juste milieu entre le fait qu’il y a effectivement une urgence climatique et qu’il faut se battre pour changer la donne, mais pas au détriment de notre santé mentale. Il faut donc être engagé, responsable, tout en se protégeant notamment en prenant un peu de recul.

Il y a bien d’autres moyens de faire face à l’éco-anxiété (qui nous pend au nez à tous si on se laisse envahir par tout ce que nous voyons et entendons) ! Je te laisse quelques ressources afin que tu puisses creuser le sujet à ton tour, et que tu te fasses ta propre idée sur la question.

Quelques ressources intéressantes

  • Livre : L’éco-anxiété : Vivre sereinement dans un monde abîmé, de Alice Desbiolles
  • Vidéo : “L’éco-anxiété face à la catastrophe écologique”, Le Média, discussion avec Alice Desbiolles
  • Vidéo : “Effondrement et Eco-anxiété (Pablo Servigne x Soif de Sens) “, Pierre Chevelle

J’espère que ce nouvel article réflexif t’aura plu, et qu’il alimentera tes propres réflexions. À très bientôt pour un prochain article.

Une réponse sur « L’éco-anxiété, ou le mal-être causé par la crise climatique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s