Les nouveaux métiers du développement durable

La situation actuelle liée à la crise sanitaire est compliquée pour beaucoup : elle nous pousse à questionner notre présent, mais aussi notre avenir commun. Découvrir des métiers du développement durable (encore méconnus pour beaucoup) peut redonner de l’espoir si on ne sait plus trop où on en est, qu’on est en quête de sens, ou que l’on est éco-anxieux. De belles choses existent, et c’est important d’en parler. Découvrons ensemble quelques nouveaux métiers du développement durable !

Une introduction s’impose

Après le confinement, beaucoup de gens ont remis en question leur carrière professionnelle, et ont décidé de se tourner vers des métiers plus verts : une étude datant de 2019 rapporte qu’un français sur cinq ne perçoit ni l’utilité ni le sens de son travail, et 18% des français auraient l’impression d’occuper un “bullshit job”. Suite au premier confinement, qui a déclenché une crise existentielle pour beaucoup d’entre-nous, certains ont décidé de prendre les choses en main. Sans doute en quête de sens, dans une volonté de se sentir utile et de contribuer au bien de la planète, beaucoup se tournent aujourd’hui vers le secteur du développement durable. C’est un domaine en plein essor, qui voit naître beaucoup de nouveaux métiers, encore méconnus pour certains. 

C’est parti pour la découverte de ces jobs prometteurs. J’ai dû écourter les propos pour expliquer en quelques mots en quoi chaque métier consiste pour ne pas écrire un article trop long (et donc indigeste pour toi). L’idée est que tu découvres des métiers en surface, et que tu fasses des recherches plus approfondies sur ceux qui t’intéressent. 

Les métiers de l’énergie

Energy manager 

Mission(s) : réduire la consommation énergétique et améliorer la performance de son entreprise ou de son client. C’est un métier de terrain, adapté à un profil technique, puisque l’energy manager est constamment en quête de fuites d’énergie et doit proposer des solutions pour réaliser des économies d’énergie.

Consultant.e green IT

Mission(s) : alléger la consommation énergétique des appareils électroniques, optimiser la durée de vie du matériel, réduire les déchets… Le ou la consultant.e green IT, qu’il.elle soit intégré.e à une entreprise ou non, propose des outils et une méthodologie spécifique à ses clients afin qu’ils réduisent leur empreinte carbone. Ses missions varient en fonction des besoins. C’est un métier plutôt technique.

Technicien.ne de maintenance (éolien, méthanisation, biomasse, …)

Mission(s) : ce métier consiste à entretenir les diverses machines (cela dépend du domaine) afin d’éviter qu’elles ne tombent en panne. Si un problème survient, le ou la technicien.ne est chargé.e d’intervenir rapidement afin de comprendre d’où vient la panne, et procéder aux changements nécessaires pour y remédier.

Ingénieur.e spécialisé.e (énergie solaire, géothermie, hydromécanique, hydroélectrique…)

Mission(s) : en réalité les missions dépendent de la spécialité de chaque ingénieur ainsi que des besoins de l’entreprise. Par exemple, un.e ingénieur.e en énergie solaire est chargé.e de défendre les énergies renouvelables, et de rentabiliser le rayonnement solaire par la technique du solaire thermique ou photovoltaïque. De façon générale, il ou elle porte bien souvent deux casquettes : celle du technicien (car ce sont des connaissances nécessaires) mais également celle du scientifique.

Ingénieur.e R&D dans un domaine spécifique 

Mission(s) : un.e ingénieur.e en recherche et développement est globalement chargé.e d’innover. Son travail consiste à partir d’un produit/besoin existant (ou parfois de zéro, cela dépend) et de trouver un angle d’amélioration. C’est un métier synonyme d’innovation constante. Encore une fois, ceci est la représentation générale du métier, les missions précises dépendent de la spécialisation et des entreprises. 

Les métiers de la communication durable et RSE

Responsable ou Consultant.e RSE et développement durable 

Mission(s) : imaginer la stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et encourager la transformation des entreprises. Le métier consiste à mettre en place des actions de développement durable pour l’organisation afin de braver les problématiques sociales, environnementales et éthiques. C’est un métier stratégique, demandant des connaissances solides dans le secteur.

Chargé.e de communication en développement durable 

Mission(s) : la question du développement durable occupe désormais une place cruciale dans la stratégie des entreprises. La communication responsable est donc devenue incontournable : elle consiste à intégrer la dimension éthique et écologique dans la stratégie de communication de l’organisation afin de l’aider à adapter ses contenus

Les métiers de l’agro-écologie 

Chargé.e de certification Agriculture Biologique 

Mission(s) : il ou elle travaille pour des organismes certificateurs et est chargé.e de vérifier des rapports d’inspection, d’analyser la conformité des clients, émettre les documents de certifications, et de suivre la clientèle.

Permaculteur.trice

Mission(s) : le métier consiste à mixer et croiser les principes écologiques et les méthodes traditionnelles d’agriculture afin de cultiver tout en maintenant des écosystèmes naturels et diversifiés. Le ou la permaculteur.trice a également pour but d’optimiser les systèmes de production agricoles.

Consultant.e en agro-écologie

Mission(s) : le ou la conseiller.e en agriculture durable a pour objectif d’aider des agriculteurs à mettre en place des pratiques agricoles respectant l’environnement ainsi que les attentes de la société. Il ou elle les conseille afin qu’ils améliorent leurs modes de productions, la qualité de leurs produits, ainsi que la diversité de leurs services… Les missions dépendent des besoins des clients, mais il est nécessaire pour le consultant d’avoir des connaissances solides en matière d’agriculture et d’écologie.

D’autres métiers 

Ingénieur.e forestier 

Mission(s) : il ou elle est le gérant.e des projets d’aménagement et d’exploitation de la forêt, en garantissant le respect de l’environnement. L’ingénieur.e est globalement chargé.e d’élaborer des plans de gestion de la forêt sur plusieurs années. C’est un métier de terrain, dont les missions restent très variées.

Acheteur.se durable, Responsable des achats durables 

Mission(s) : l’acheteur.se durable, qu’il soit responsable ou non, est chargé de faire des achats ou bien d’organiser la politique des achats d’une société en considérant les problématiques environnementales. Il ou elle doit connaître le marché, savoir négocier, acheter.


J’espère que cet article t’aura plu même s’il n’a passé en revue QUE quelques-uns des nouveaux métiers (oui, il y en a PLEIN d’autres). N’hésite pas à me faire des retours sur les réseaux sociaux, et à partager sous mes posts d’autres métiers que je n’aurais pas cités : ce sera ta manière d’inspirer les autres. 

Je pensais aussi éventuellement écrire un article sur les métiers de ce domaine qui existent depuis longtemps, et les études/formations permettant de déboucher sur ce type de jobs. Je sais à quel point la situation actuelle a un impact sur les étudiants, et que beaucoup ne se retrouvent plus du tout dans ce qu’ils font. Alors si ça peut t’aider ou aider l’un.e de tes proches, fais-le moi savoir. 

A très bientôt dans un nouvel article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s